Artistes locaux

Principalement connu pour les planches qu’il a réalisées pour le groupe des Ogres de Barback, Eric Fleury est l’auteur de dessins bruts et singuliers, spontanés comme l’enfance. Ses oeuvres abordent la vie dans sa complexité, vue naïvement à travers l’oeil de l’âge innocent. Parfois complexes, elles invitent à se perdre dans la contemplation du tableau. Il utilise des couleurs primitives, vives, sur fonds aquarellés, bleutés et sombres, et des matériaux divers (bois défraîchi, métal rouillé, collage en vieux journaux …). Eric Fleury est aussi marionnettiste, et illustrateur pour l’association Rue Tabaga et Couvre Feu.
fleury7@free.fr

 

 

_____________________________________________________

Sylvie Teytaud
Artiste Peintre – Illustratrice – Créatrice de modèle pour le point compté
Installée en Ardèche depuis plus de quinze ans, Sylvie Teytaud peint la nature qui l’environne, illustre des livres, et crée des modèles de point compté pour la presse spécialisée…
Une boutique en ligne propose ses charmantes créations : fées, lutins, princesses, accessoires, …

www.sylvie-teytaud.fr
sylvie.teytaud@gmail.com – 06 29 59 03 06

_____________________________________________________

Jocelyn Vigouroux doit beaucoup aux débris de toutes sortes qu’il ramasse sur les terrasses caillouteuses des Cévennes. Résidus de la nature : racines et rameaux tordus, coquilles de fruits secs, éclats de calcaire et pépites de quartz, mais aussi rejets de la civilisation : clous et boulons rouillés, boîte de conserve oxydées, fil de fer, bouchons de liège, tessons de verre ou de terre cuite… Et si j’animais tous ces débris sans vie, s’est-il dit un jour en les dépoussiérant entre ses doigts ? Sont alors nés une troupe d’animaux aux traits étrangement humains. Incroyable ce que, labour après labour, la terre d’un vignoble peut faire remonter à la surface ! Pour le plus grand bonheur des créateurs. Parmi lesquels Jocelyn évolue avec l’innocence de l’autodidacte. Sans maître à penser, il assemble ces humbles matériaux récupérés, il modèle l’argile et il colore et patine ses figurines de teintes naturelles, selon ce que lui dicte son instinct. Venez voir cette tribu insolite ! Peut-être y reconnaîtrez-vous l’un ou l’autre de vos proches. Ou, pourquoi pas ? Vous-même, dans une ressemblance insoupçonnée…
http://vigouroux.blogg.org/
jocelyn.vigouroux@yahoo.fr

_____________________________________________________

Daktyle
« Qui a la pensée ronde a les idées courtes »
Un design écologique et humaniste
Je fabrique des meubles en fer et vannerie sauvage sur mesure. J’explore toutes les formes, les matières, les styles, les courants, les savoir-faire.
Chacune de mes créations est unique, empathique et souvent suspendue, à l’image du lieu et des personnes qui les accueillent.
Je dessine, je fabrique et je diffuse mes meubles. Je m’inscris dans la mouvance de l’éco-design. J’aime personnaliser mes œuvres en travaillant qu’avec des matériaux naturels.
Choix de la douceur, des couleurs, de la rondeur, l’unique, le dissymétrique, l’authentique, et surtout du naturel.
Tout est entièrement réalisé à la main, sans machines automatisés , dans un souci de respect de l’environnement du début à la fin .. Chaque meuble est unique comme vous !
A bientôt de vous ameubler.
www.daktyle.fr 

_____________________________________________________

TronedeFerLaurent Lagrue
est un touche à tout dans le domaine de la création graphique et de l’écriture narrative, il utilise avant tout l’outil informatique pour concrétiser ses inspirations ce que le conduit naturellement à la création 3D (restitution de sites archéologiques, architecture, jeux vidéo) mais aussi 2D (bandes dessinées, communication visuelle,…)
Sa passion pour l’écrit se traduit par la rédaction de scénarios tant pour le jeu vidéo que la bande dessinée.
Enfin sa connaissance de l’informatique lui permets de proposer des sites internet esthétiques. »

04 75 36 04 67
lagrgari@yahoo.fr

_____________________________________________________

Les Ogres de Barback-PWetzelLes ogres de barback
Les Ogres de Barback sont quatre frères et soeurs dont l’aventure musicale commune démarre en 1994. Dès l’origine, ils s’attèlent à produire une musique inclassable qui brasse leurs multiples influences, que celles-ci puisent leur origine dans la chanson française à texte [Brassens, Brel, Ferré, Perret…], la culture tzigane ou l’esprit alternatif des années 80 [Mano Negra, VRP, Bérurier Noir…]. Il convient aujourd’hui d’y ajouter une forte sensibilité pour diverses musiques dites du monde.
Ne s’inscrivant pas directement dans une lignée, les Ogres sont les passeurs d’un univers attachant et tolérant, où l’on rend hommage aux humbles, aux petits et à leurs destins cabossés, où l’on narre, entre réalisme et poésie du quotidien, des tranches de vies familières, des amours avortés, l’âpreté des désillusions mais aussi la puissance des espoirs. Plus que vraiment engagés, n’ayant pour but que de suggérer des pistes de réflexion, nombre de leurs textes portent la marque des préoccupations citoyennes de gens impliqués et responsables. Rapidement, leur nécessité viscérale d’indépendance et de totale liberté leur impose de larguer les amarres d’un cheminement traditionnel dans lequel ils ne se retrouvent pas. Ils structurent l’organisation de leurs tournées, se lancent dans l’excitante mais délicate aventure de la création d’un label, Irfan, et récupèrent la distribution de leurs disques. Les Ogres ont désormais toutes leurs cartes en main.
Ils font en outre la preuve d’une étonnante capacité à développer incessamment de nouveaux et atypiques projets [tournées françaises et européennes sous leurs propres chapiteaux, albums pour enfants sur lequel collaborent près de vingt groupes ou artistes – certifiés disques d’or -, aventure commune avec Les Hurlements d’Léo ou La Fanfare du Belgistan, multiples spectacles singuliers…]. Tout cela participe du fait qu’ils aient une telle faculté à séduire et/ou fédérer d’innombrables groupes. La galaxie de leurs amitiés avec toutes sortes d’artistes est en effet impressionnante.
Dix-huit ans après leurs débuts dans la rue, et toujours dans la plus totale indépendance, les Ogres ont donné pas loin de 2 000 concerts [du premier dans un squat à ceux, récents, à l’Olympia ou au Zénith de Paris] et vendu près de 700 000 albums, s’offrant régulièrement Disques d’Or et d’Argent [qui seraient certifiés Or aujourd’hui…] ou Dvd d’Or.
Posez-vous la question : combien de groupes connaissez-vous qui aient fait preuve au long de leur parcours de tant d’inventivité, d’audace, de constance dans la qualité, de détermination, de sens du partage, d’absence de compromis et d’un tel ancrage viscéral à l’idée même de liberté ? Cherchez bien.
La jolie histoire des Ogres – qui s’impose comme un parfait modèle alternatif de développement de carrière – est encore loin de son terme. Ces [toujours] jeunes gens vont continuer à nous accompagner longtemps. C’est une
vraie chance.

www.lesogres.com
www.facebook.com/lesogresdebarback
www.youtube.com/lesogresofficiel


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 8 autres abonnés